Contrat AESH : obligations de l’employeur pour les élèves en situation de handicap avec troubles de la communication

Le contrat des Accompagnants d’Élèves en Situation de Handicap (AESH) est un dispositif mis en place par l’Éducation nationale pour favoriser l’inclusion scolaire des élèves en situation de handicap. Ces professionnels sont chargés d’aider ces élèves à surmonter leurs difficultés liées aux troubles de la communication et à s’intégrer dans leur environnement scolaire. Dans cet article, nous allons explorer les principales obligations des employeurs vis-à-vis des AESH et des élèves qu’ils accompagnent.

Recrutement et formation des AESH

La première obligation de l’employeur est de recruter des personnels compétents pour assurer le rôle d’AESH auprès des élèves en situation de handicap avec troubles de la communication. Les candidats doivent posséder un diplôme dans le domaine du travail social ou éducatif, ou avoir une expérience professionnelle significative auprès d’enfants en situation de handicap. En outre, ils doivent disposer d’une connaissance approfondie des troubles spécifiques rencontrés par ces élèves, tels que les troubles du spectre autistique, les troubles du langage ou encore les troubles cognitifs associés.

Une fois recrutés, les AESH bénéficient d’une formation initiale et continue dispensée par l’Éducation nationale. Cette formation doit leur permettre d’acquérir les compétences nécessaires pour accompagner efficacement les élèves en situation de handicap avec troubles de la communication. L’employeur est tenu d’organiser et de financer cette formation, qui peut être réalisée en interne ou auprès d’un organisme spécialisé.

A découvrir également  Obligations du code de la route pour les conducteurs de voitures de sport

Mise en place d’un projet personnalisé d’accompagnement

Pour chaque élève en situation de handicap avec troubles de la communication pris en charge par un AESH, l’employeur doit mettre en place un projet personnalisé d’accompagnement (PPA). Ce document, élaboré en concertation avec l’équipe éducative et les parents de l’élève, définit les modalités d’intervention de l’AESH et précise les objectifs à atteindre pour favoriser l’inclusion scolaire de l’élève.

Le PPA doit prendre en compte les besoins spécifiques de l’élève liés à ses troubles de la communication, ainsi que ses capacités et ses potentialités. Il peut prévoir des adaptations pédagogiques, des aménagements matériels ou encore des techniques spécifiques pour faciliter la compréhension et l’expression de l’élève. L’AESH est responsable de la mise en œuvre du PPA et doit rendre compte régulièrement à l’équipe éducative des progrès accomplis par l’élève.

Soutien aux apprentissages et à la communication

L’une des principales missions des AESH est d’aider les élèves en situation de handicap avec troubles de la communication à développer leurs compétences langagières et communicatives. Pour ce faire, ils doivent mettre en place des stratégies d’apprentissage adaptées aux besoins de chaque élève et favoriser l’utilisation de supports de communication adaptés, tels que les pictogrammes, les tableaux de communication ou les dispositifs électroniques d’aide à la communication.

Ils doivent également veiller à ce que l’élève puisse participer pleinement aux activités scolaires et extra-scolaires, en facilitant ses interactions avec ses camarades et les adultes de la communauté éducative. L’AESH doit ainsi être attentif à l’évolution des compétences communicatives de l’élève et adapter son accompagnement en conséquence.

A découvrir également  Pratiques commerciales restrictives de concurrence : comprendre et agir en tant qu'entreprise

Collaboration avec l’équipe éducative et les parents

L’accompagnement des élèves en situation de handicap avec troubles de la communication requiert une étroite collaboration entre les AESH, les enseignants, les professionnels du secteur médico-social et les parents. L’employeur doit veiller à ce que cette collaboration soit effective et régulière, notamment par le biais de réunions d’équipe éducative, d’échanges informels ou encore de bilans périodiques sur la situation de l’élève.

Les AESH ont également un rôle important à jouer dans la sensibilisation des autres membres de la communauté éducative aux problématiques liées aux troubles de la communication. Ils peuvent ainsi contribuer à l’amélioration des pratiques pédagogiques et éducatives pour favoriser l’inclusion scolaire des élèves concernés.

En résumé, le contrat AESH implique pour l’employeur des obligations importantes en matière de recrutement, de formation, d’élaboration et de suivi des projets personnalisés d’accompagnement, de soutien aux apprentissages et à la communication, ainsi que de collaboration avec l’équipe éducative et les parents. Ces obligations visent à garantir une prise en charge adaptée et efficace des élèves en situation de handicap avec troubles de la communication au sein du système scolaire français.